Prostituées Agadir

La prostitution est une énorme industrie à Agadir, avec la clientèle francophone la plus répandue. Les prostituées ici sont appelées putes, bien que beaucoup soient en fait des femmes respectables et attrayantes qui sont employées comme compagnons de riches et puissants, mais sont souvent tenues à l’écart du gril ou du «bar» plus notoire où la clientèle reste. Le mot pour prostituées à Agadir est “yaqdas”, qui se traduit par des femmes de chambre. Les autres noms des prostituées à Agadir sont “yassirs” et “yassi”.

Être qualifié de prostituée dans n’importe quel pays, en particulier au Maroc, c’est avoir des contacts sexuels avec une personne pour de l’argent ou être impliqué dans tout type de transaction impliquant de l’argent, y compris être un proxénète ou un trafiquant. En fait, il s’agit d’une infraction hautement punissable au Maroc et elle peut entraîner de longues peines de prison et des amendes. Il existe cependant de nombreux endroits luxueux à Agadir qui répondent aux besoins de ces prostituées, dont beaucoup sont dirigées par des hommes occidentaux. Beaucoup de ces prostituées ne sont que marginalement attirantes ou même laides, mais sont bien expérimentées et souvent très attirantes. C’est l’une des différences majeures entre les prostituées marocaines bien rémunérées et les prostituées d’Agadir qui sont forcées de travailler dans la rue et de gagner leur vie en offrant leurs services aux hommes pour un salaire minime.

Alors que dans de nombreux pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, comme le Maroc, la prostitution est illégale, dans certaines régions, elle est légalisée. En plus de l’industrie légale de la prostitution à Agadir, il y a un nombre illégal mais croissant de bars et bordels dans la ville. Cela est principalement dû à la culture marocaine elle-même, qui accorde une grande importance à l’activité sexuelle privée et est donc illégale dans le monde arabe. Cependant, de nombreuses attitudes à l’égard de la prostitution et du tourisme sexuel en Europe ont été grandement améliorées par les politiques de libéralisation de l’Occident, qui ont également amené de nombreuses entreprises célèbres et prospères au Maroc, en particulier dans le secteur de l’hôtellerie. L’Europe a également ouvert ses bras aux artistes marocains, attirant ainsi chaque année des milliers de jeunes hommes en herbe dans cette nation africaine, augmentant ainsi le nombre de prostituées et de bordels à Agadir. Bref, si la prostitution est illégale à Agadir, elle est tolérée par certaines communautés, et de nombreuses femmes européennes visitent cette partie du Maroc soit pour de courtes vacances, soit pour se marier. prostituées agadir